QUI SOMMES-NOUS ?



L'association est hébergée dans les locaux du collège Jules Valéri à Nice. Elle se réunit tous les mardis à partir de 18 heures (sauf vacances scolaires)

Nos coordonnées : 


Adresse postale :
Association du planétarium J. Valéri,
128, avenue Saint-Lambert
06100 Nice

 

Coordonnées géographiques :
φ = 43° 43' 07'' nord
λ = 07° 15' 54'' est 

Téléphone : 06 30 17 00 78

 

Courriel : planetarium.valeri@gmail.com 



 

Bureau de l'association

Membres du bureau :

  • Président    Gilbert Barthe
  • Secrétaire   Mireille Santiccioli
  • Trésorier     Gilbert Roulant


 

Un petit historique : 

 

L'association a été fondée par Jeanine Chappelet en 1985 qui continuait ainsi ses activités d'animation qu'elle avait démarrées avec le Club des Pleïades.

Son but est l'animation astronomique dans tous ses aspects. En général, pour le grand public et en particulier, dans le milieu scolaire.

 

Nous faisons partie des associations suivantes :

  • ARGETAC (Association Régionale pour la GEstion du Télescope Amateur de Calern),
  • APLF (Association des Planetarium de Langue Française)
  • CLEA (Comité de Liaison Enseignants-Astronomes)
  • ANPCEN (Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes)

 

Nos agréments :

  • C'est une association déclarée Association Loi de 1901 sous le No 20549 publiée au Journal Officiel du 6 novembre 1985.
  • Elle est également association d'Education Populaire agrée Jeunesse et Sports sous le No 06-299/JEP.
  • Enfin, nous sommes aussi Association agrée Education Nationale.

 

A sa création, l'Association a bénéficié d'un Comité de Soutien Scientifique qui comprenait :

  • Mme Agnès Acker
    • Astronome à l'Observatoire de Strasbourg
    • Directrice du Planetarium de Strasbourg
    • Présidente de l'APLF
  • M. Jacques Colin
    • Astronome
    • Directeur de l'OCA (Observatoire de la Côte d'Azur)
  • Mme Lucienne Gouguenheim
    • Astronome à l'Observatoire de Meudon
    • Professeur à l'Université d'Orsay
    • Présidente du CLEA
  • Mme Cecilia Iwaniszewska
    • Astronome à l'Institut d'Astronomie de Torun (Pologne)
    • Représentante nationale polonaise à l'UAI
    • Présidente de la Commission 46 "Enseignement de l'astronomie" à l'UAI
    • Présidente des publications populaires de la Socité Scientifique de Torun
  • M. Jean Kovalevsky
    • Astronome à l'OCA
    • Professeur au Collège de France
    • Membre de l'Institut
  • M. Jean-Claude Pecker
    • Professeur au Collège de France
    • Membre de l'Institut
    • Président d'honneur de l'APLF
    • Président d'honneur du CLEA

Une aventure en ricochets :
d'un cours de math à un club scolaire, de ce club à une association...

  

 

"Si vous quittez quelques temps votre ville fumeuse,

Si vous parcourez quelque 500 km à travers notre beau pays, 

Si vous devez mettre le pied dans notre Nice rayonnante,

Si vous atteignez le nord de la ville aux parfums d'été,

Et si vous vous intéressez quelque peu à l'astronomie, 

Vous parviendrez au planétarium du collège J. Valéri, unique en son genre,

voulu et construit par des jeunes ; fruit de toute une aventure, 

ce planétarium est prêt à vous recevoir… Alors, dépêchez-vous".

                                                                                                                Sandra (13 ans)

 

 

La suppression de l'enseignement de la " cosmographie " en 1966 pour les " Math élem " et "Sciences ex" est à l'origine d'une aventure peu commune en ce début d'ère spatiale.

 

En effet, les "Philo" profitent encore pour un an de ces cours d'astronomie qui les passionnent au lycée de Menton. Des élèves de première C (premières classes portant cette dénomination) proposent alors à leur professeur de mathématiques que je suis, de se cotiser pour lui payer, l'année suivante, des cours particuliers d'astronomie ! ma réponse fut : créez un club et je vous aiderai".

 

Pour me perfectionner, je profite des vacances pour participer à un stage "Découverte du Ciel et de l'Espace" (CEMEA) et à une rencontre de responsables de clubs d'astronomie créés et encadrés par Pierre Bourge. J'y fais provision d'idées pour des élèves de terminale. Mais au retour du stage, je trouve ma nomination pour le collège J. Valéri, à Nice. Sur l'insistance de mon fils (12 ans), élève de ce collège, et de ses copains, je me résous à créer en janvier 1967, le club d'astronomie du collège, que les jeunes baptisent "Club des Pléiades".

 

Si mon objectif est alors de leur faire acquérir des bases en astronomie, il est aussi de développer, chez eux, l'esprit d'initiative, le sens des responsabilités, celui du travail en équipe et accessoirement celui de la démocratie ! Rien de mieux alors que d'utiliser la technique des projets et de faire fonctionner le club (les élèves seront en moyenne, une quarantaine, chaque année) par ses propres responsables élus en Conseil de direction. Je n'y garde aucun rôle de décision, simplement celui d'écoute, d'encouragement à entreprendre, de contrôle d'exécution.

 

Je n'imagine guère, en ce début d'année 1967, jusqu'où ni jusqu'à quand me mèneront ces projets. Financièrement, le club est également autogéré comme une petite entreprise, sans subvention. Ainsi, de projets en projets, les années ont passé sans jamais se ressembler, les jeunes s'y sont succédés restant fidèles en général les quatre années de collège, y revenant parfois plus tard comme animateur ou prenant la responsabilité du club d'astronomie du lycée : le club Altaïr.

 

Ils ont organisé :

  • des voyages (un par an), à travers les observatoires de France, Suisse, Angleterre, Italie et leur environnement touristique ;
  • des expositions à thème (annuellement aussi) ouvertes au public : Soleil, Système solaire, histoire de l'astronomie, météorologie, radioastronomie, énergie solaire, Flammarion, Galilée, etc., avec toujours leur part de travaux personnels sur le thème ;
  • pour remplir leur caisse : des kermesses, lavage de voitures, ramassages de tonnes de vieux papiers, vente de fleurs, etc.

 

Ils ont participé à :

  • des observations d'éclipses de Soleil au Niger, en Libye, en Sibérie, au Mexique, au Maroc ;
  • des concours : plusieurs fois, prix Flammarion de la SAF, prix spécial jeunes film scientifique TF1, médaille de Bronze AFA, prix énergie solaire CAMIF, etc. ;
  • des expériences dans la cour du collège, mais aussi à Vitrolles, Bourges, Paris, Québec, Juan les Pins, Rabat, Brest, Prague.

 

Ils ont créé une œuvre musicale sur l'UPIC de Xenakis, "Uranibulle", participé à des spectacles : "20 ans la Lune", "Phaéton", "Galilée", "Une nuit à la belle étoile", etc.

 

Mais le projet le plus fou, je crois, reste la construction dans la cour du collège du complexe astronomique : "trois bulles" :

  • un observatoire de 6 mètres de diamètre ;
  • un planétarium de 4 mètres de diamètre ;
  • un laboratoire de 3 mètres de diamètre ;
  • et des jardinières tout autour.

Début des travaux : 1982, inauguration officielle : 1987.

Pour faire fonctionner au maximum le planétarium, "l'Association du Planétarium du Collège Valéri" a été créée en novembre 1985.

 

Et les classes commencent à défiler sous le planétarium qui se révèle vite trop petit, et surtout peu utilisable, pour les écoles hors du quartier. Alors, le planétarium sort de sa coquille pour devenir itinérant, avec une structure type mécano et commence à sillonner les routes étroites et sinueuses de l'arrière-pays niçois, pour visiter les petites écoles de montagne.

 

Jeanine Chappelet 

 


Jeaninne Chappelet

professeur de mathématiques

fondatrice de l'Association

Antti Lovag

architecte

concepteur des "bulles"

Bernard Milet

astronome à l'OCA

ancien président

En direct des Pleiades

bulletin du club

1969



La construction du complexe astronomique

Les jeunes du club des Pléiades souhaitant faire partager leur passion aux autres élèves du collège, à leurs parents et aux habitants du quartier, eurent l’idée de construire une coupole destinée à accueillir un projecteur.

Cette  belle aventure se concrétise par la construction d’un complexe astronomique réunissant : un Observatoire, un Planétarium et un mini laboratoire, grâce à la collaboration de Mr ANTTI LOVAG (habitologue).
Ont participé à ce projet l’Architecte du CERGA, le Collège Valéri, le LEP du bâtiment Pierre Sola, la Ville de Nice. Le rectorat, et l’ANVAR ont apporté leur soutien. Plusieurs centaines de jeunes se succédèrent sur ce chantier (collège Valéri, LEP Pierre Sola) totalisant 117 jours de travail. Le complexe fut opérationnel à la rentrée 1985-1986.

 

 



Les 20 ans des bulles (mai 2005)

Jeaninne Chappelet et Antti Lovag


Dans la presse...